Un premier hommage a été rendu à Max Lejeune, ancien grand élu picard

Une cérémonie en hommage au maire historique d’Abbeville, parlementaire de 1936 à 1995, prisonnier de guerre et Résistant, président du Conseil général de la Somme de 1945 à 1988 et plusieurs fois ministre s’est tenue ce samedi 24 novembre 2018, à partir de 10h30 au cimetière de Longpré-les-Corps-Saints à l’occasion du 23e anniversaire de son décès, qui était survenu le 23 novembre 1995.

Une première qui a vocation à être pérenne

La cérémonie du 23e anniversaire du décès de Max Lejeune est la première cérémonie organisée depuis son décès, en 1995. Elle a vocation à être pérenne. Elle sera organisée, chaque année, dans le cimetière de Longpré-les-Corps-Saints, où Max LEJEUNE est inhumé, le samedi le plus proche du 23 novembre.

Une importante mobilisation

Cette première cérémonie a rassemblé près d’une centaine de personnes. Elle a mobilisé de nombreux anciens combattants, porte-drapeaux et musiciens de l’Harmonie de Vauchelles-lès-Quesnoy, ainsi que de nombreux élus, dont le député Stéphane DEMILLY, les sénateurs Daniel DUBOIS, Jérôme BIGNON et Christian MANABLE et le président du Conseil départemental de la Somme, Laurent SOMON.


La cérémonie minute par minute (photos)

La cérémonie a bénéficié du concours de nombreux porte-drapeaux de l’ouest de la Somme ainsi que des musiciens de l’Harmonie de Vauchelles-lès-Quesnoy. Charles Dupouy, jeune sapeur-pompier volontaire d’Abbeville a officié en qualité de maître de cérémonie.


Comme promis, Gérard Corbillon a porté le drapeau historique de Max Lejeune, celui des Combattants Républicains de Buigny-l’Abbé. Cousu à Abbeville après-guerre, il accompagnait MAX dans toutes les cérémonies ou congrès politiques auxquels il se rendait.


Quatre parlementaires étaient présents : Stéphane Demilly, député de la Somme, Daniel Dubois, Jérôme Bignon et Christian Manable, sénateurs, ainsi que le président du Conseil départemental, Laurent Somon, et Aurélien Dovergne, maire-adjoint, représentant le maire d’Abbeville, Nicolas Dumont. 


Bernard Lepers et Jacques Mariette, représentants de la section départementale de la Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH) ont déposé une palme funéraire en bronze représentant la Légion d’honneur sur la sépulture de Max Lejeune. Cette distinction lui avait été décernée en 1945, à son retour de guerre.


Une gerbe a été déposée au nom du “Club MAX” LEJEUNE, organisateur de la cérémonie, par son président Pascal Demarthe et plusieurs membres du bureau : Danièle Lejeune (par ailleurs nièce de Max Lejeune), Nicole Joron, ancienne élue abbevilloise et Florence Petit, animatrice d’Abbeville Passion.


Une gerbe a été déposée au nom de Nicolas Dumont, maire d’Abbeville, par Aurélien Dovergne, maire-adjoint délégué à la Culture et au Patrimoine, accompagné des présidents d’associations d’Anciens combattants présents.


Une gerbe a été déposée au nom du Conseil départemental de la Somme par son président, Laurent Somon, accompagné de Régis Lecuyer et Hubert Henno, conseillers généraux honoraires et de Robert Debray, adjoint-au-maire de Longpré-les-Corps-Saints.


Une gerbe a été déposée par les parlementaires présents : Stéphane Demilly, député ; Daniel Dubois, Jérôme Bignon & Christian Manable, sénateurs de la Somme. MAX avait été député de 1936 à 1977 puis sénateur jusqu’en 1995.


Lors de son discours, Pascal Demarthe, président du “Club MAX” LEJEUNE a remercié les participants et esquissé les prochaines actions de l’association. Elles célébreront le 110e anniversaire de la naissance de MAX, en février 2019, par le biais d’un film et d’un colloque notamment.


Invité à prendre la parole, le député Stéphane Demilly, ancien président départemental du Parti Social-Démocrate (PSD, qu’avait fondé Max LEJEUNE) a tenu à retracer la carrière de son ancien mentor et a confié quelques anecdotes personnelles rappelant… le fort caractère de MAX !


À l’issue des discours, les participants ont chanté la Marseillaise, hymne national.


La manifestation s’est terminée par un verre de l’amitié. Le calendrier aidant, il s’est agit d’un verre de… Beaujolais nouveau ! La cérémonie commémorant le décès de Max Lejeune a vocation à être pérenne, chaque année, chaque samedi le plus proche du 23 novembre.